Tylestel

Accueil du site > Univers > Mythologie > 9. Av

9. Av

Déesse de la nature et de la compassion

mardi 22 septembre 2009, par Bastien Lyonnet


Av, Déesse de la nature et de la compassion

Symboles : Froment, Orge, l’Arc

Av est l’incarnation de la force de la nature. Elle est à la fois la mère protectrice de tous les mortels mais aussi celles qui détient les secrets de la nature sauvage. La déesse apparaît sur terre bien souvent, mais ce n’est que dans ses domaines réservés au fond des bois qu’elle prend sa véritable forme. L’observateur chanceux peut alors voir une femme agile à la taille svelte et souple, au visage réguliers et aux traits sévères. Elle porte des habits d’homme, une tunique courte qui ne dépasse pas des genoux. Elle est presque toujours accompagnée d’animaux, chiens ou biches.

Divinité majeur du panthéon, Av est très apprécié des mortels qui la vénère en de multiple occasion. Maîtresse du foyer, elle est représentée sous forme de statuette dans toutes les maisons. Les médecins invoquent son nom pour les guérisons. Elle est tout particulièrement priée pour veiller sur les femmes enceintes. De fait, Av est connu pour pouvoir apporter la fécondité de la nature aux femmes comme aux hommes. Elle est présente dans les champs car c’est elle qui appri aux mortels comment cultiver le blé le froment et l’orge. Ses temples sont toujours situés dans les forêts profondes. Il s’agit d’un simple autel dans une clairière. Les cultes consacrés à la déesse sont entouré de mystère, rien n’est écrit, il ne se transmet que de bouche à oreille d’initié. Mais on sait que la déesse affectionne les sacrifices d’animaux et de mortels, en particulier ceux qui l’ont contrariés.

Elle rentre dans une colère noire quand on touche à ce qu’elle considère comme son domaine (certaines forêts ou montagnes sont des endroits sacrés). Dans ces grands terrains, elle peut chasser librement avec les quelques divinités qui l’accompagnent à l’occasion. Elle protège alors la Terre comme une mère protège son foyer. Mécontenter la déesse peut provoquer des glissements de terrains, le réveil de volcans ou encore des torrents de boues capables d’emporter des cités. C’est une divinité ombrageuse et vindicative. Mais par dessus tout, elle combat avec force les créatures titanesques qui osent corrompre la terre. C’est une déesse très active actuellement.

Les légendes au sujet d’Av font état de son éternelle virginité. En effet, la déesse n’aurait jamais eu d’enfant, ni d’amant. On raconte que la déesse très prude aurait été vu une fois nu par un satyre alors qu’elle prenait son bain. La satyre fut changer en chèvre puis dévorer par les chiens de la déesse.

Av initia plusieurs mortels à son culte et les plus chanceux furent intégrés dans son cortège. Parmi ces créatures se trouve Nysa, le satyre immortel. Considéré comme la divinité de la vigne, Nysa est présent dans toutes les fêtes les plus dépravées. Ceci contrarie sa créatrice qui voit dans l’ivresse quelques choses de non naturel, comme s’il s’agissait d’un secret qui aurait due être gardé par les Dieux. Le reste du cortège d’Av est formé de femelles de toutes les races. Ensemble elles forment le groupe des Dryades qui défend les bois sacrés de la déesse contre les intrus.

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette